Conseils aux voyageurs

PRÉPARER SON VOYAGE

• Assurance

Il est impératif de disposer d’un excellent contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux (chirurgie, hospitalisation…) et de rapatriement sanitaire, au risque de ne pas avoir accès aux soins, y compris en cas d’urgence vitale. Ces frais ne pourront être pris en charge par l’ambassade de France sur place.

Il est également vivement recommandé de vérifier si la compagnie d’assurance choisie dispose de correspondants administratifs et médicaux fiables en Mongolie.

• Frais d’hospitalisation et dépenses de santé

Les conditions de prise en charge médicale prévalant en Mongolie sont limitées. Les infrastructures médicales sont rudimentaires, surtout en dehors de la capitale et les problèmes de communication rendent très lentes les prises en charge médicales et les retours vers la capitale, lorsqu’ils sont nécessaires.

Le coût des soins peut être extrêmement élevé à Oulan-Bator, en particulier pour certains types de pathologies ou traumatismes qui ne pourront être pris en charge que dans certains établissements.

• Recommandations pour votre santé

Consulter si besoin votre médecin traitant ou un centre de vaccinations internationales pour faire une évaluation de votre état de santé, et bénéficier de recommandations sanitaires notamment sur les vaccinations. Consulter éventuellement votre dentiste avant le départ.

En cas de traitement médical régulier, il est conseillé d’avoir avec soi les médicaments nécessaires pour la totalité du séjour, les produits de substitution locaux n’étant pas toujours disponibles ou fiables. Disposer de quelques médicaments de première nécessité peut être utile au voyageur. Il est recommandé de ne jamais consommer des médicaments achetés dans la rue (risque de contrefaçons). Pour plus d’informations, consulter la fiche Infos pratiques.

• Vaccinations

Aucune vaccination n’est obligatoire mais certaines vaccinations sont vivement recommandées ; assurez-vous d’être à jour dans vos vaccinations habituelles mais aussi liées à toutes les zones géographiques visitées.

  • La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP) est recommandée en incluant rubéole-oreillons-rougeole (ROR) chez l’enfant ; la vaccination antituberculeuse est également souhaitable.
  • En fonction des conditions locales de voyage, les vaccinations contre la fièvre typhoïde et les hépatites virales A et B peuvent être recommandées.
  • La vaccination contre la rage peut également être proposée dans certains cas en fonction des conditions et lieux de séjour. Demander conseil à votre médecin ou à un centre de vaccinations internationales.
RISQUES SANITAIRES

• Maladies transmises par les tiques

Les tiques peuvent véhiculer deux types de maladies :

  • Encéphalite à tiques : L’encéphalite à tiques est une maladie virale transmise notamment par la piqûre de tiques. Les symptômes associent de la fièvre avec des troubles digestifs, et des signes méningés (maux de tête, raideur de nuque). Des troubles neurologiques divers et des paralysies peuvent être associés. La vaccination peut vous être conseillée par votre médecin.
  • Maladie de Lyme : La maladie de Lyme est transmise lors d’une piqûre de tique infectée par une bactérie. Toutes les tiques ne sont pas infectées et l’infection est souvent sans symptôme. Cependant elle peut provoquer une maladie parfois invalidante.

Prévention contre les piqûres de tiques : La prévention contre les autres infections transmises par les tiques inclut la couverture vestimentaire et l’application de répulsifs cutanés sur les parties découvertes. Il est de plus impératif, après toute promenade en milieu rural et particulièrement en forêt dans les régions infestées, de bien s’examiner et d’examiner ses enfants pour rechercher la présence éventuelle de tiques sur le corps et sur le cuir chevelu afin de les ôter très rapidement avec un tire-tique.

• Rage

La rage est une maladie virale transmissible accidentellement à l’homme par un chien, renard ou chauve-souris atteints du virus par morsure ou léchage d’une muqueuse. La mortalité est très élevée en l’absence de prise en charge médicale rapide, et il n’existe aucun traitement curatif de la rage déclarée. La vaccination préventive (en préexposition) avant un séjour en zone exposée est recommandée et nécessite une consultation médicale préalable.

• Fièvre typhoïde

La fièvre typhoïde est une maladie bactérienne liée aux salmonelles. Les symptômes associent notamment une forte fièvre et des troubles digestifs et imposent une consultation médicale urgente car des complications graves sont possibles. Les précautions d’usage sont recommandées (cf. quelques règles simples).

• Infection par le virus VIH – IST

Concernant les maladies sexuellement transmissibles, il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

QUELQUES RÈGLES SANITAIRES SIMPLES

• Conseils sanitaires en zone rurale :

  • Ne pas consommer de la viande de rongeurs (marmottes, dont la chasse est illégale) ;
  • Éviter le contact avec les animaux malades ou morts ;
  • Utiliser un insectifuge sur la peau et les vêtements (risque de piqûre de puces ou de tiques infectées par un rongeur).

• Pour se préserver des contaminations digestives ou de contact :

  • Se laver les mains régulièrement avec des solutions de lavage hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas ou le passage aux toilettes.
  • Veiller à la bonne cuisson des aliments en raison des coupures d’électricité fréquentes qui peuvent altérer leur conservation. Éviter la consommation de produits alimentaires crus.
  • Éviter les crudités, plats réchauffés et buffets froids.
  • Ne boire que de l’eau ou des boissons encapsulées ou de l’eau rendue potable (filtration, ébullition ou à défaut produit désinfectant).
  • Éviter les glaçons et glaces, ainsi que la consommation de jus de fruits frais, de légumes crus et de fruits non pelés.
  • Ne consommer le lait que pasteurisé ou bouilli.

Dernière modification : 31/05/2019

Haut de page