M. Philippe Merlin, Ambassadeur de France en Mongolie et Mme Davaajantsan Sarangerel, Ministre de la Santé

JPEG La coopération médicale franco-mongole a officiellement vu le jour en 1992 et a porté, et pour partie continue à porter, sur l’attribution de dons et prêts concessionnels de l’État (pour l’hôpital de traumatologie), la fourniture d’équipements, la formation de médecins et la réalisation de campagnes d’opérations chirurgicales conjointes, organisées par des ONG et des associations financées par des collectivités territoriales, l’État et des dons, et mises en œuvres par des centres hospitaliers et médecins français.

L’ambassade financera cette année un stage pour des médecins mongols de la Maternité n°1 d’Oulan-Bator au CHU de Clermont-Ferrand.
La médecine natale et néo-natale, la santé des mères et des enfants constituent un enjeu majeur pour la Mongolie, du fait notamment de la vulnérabilité des enfants aux niveaux très élevés de la pollution atmosphériques enregistrés à Oulan-Bator. Le taux de mortalité infantile en témoigne.

Dernière modification : 06/03/2019

Haut de page