Remise du diplôme de Bordeaux Sciences Agro à madame Davaajav Bold

Madame Davaajav Bold s’est vue remettre lundi 20 juillet par l’Ambassade de France en Mongolie son diplôme de Master of Science in Vineyard and Winery Management, obtenu en 2020 après deux années et demie d’études à l’École Nationale Supérieure des Sciences Agronomiques de Bordeaux (Bordeaux Sciences Agro).

C’est en étudiant l’agro-alimentaire aux États-Unis, à l’université du Minnesota (département Food Science and Nutrition), que Davaajav s’est passionnée pour l’œnologie. En quatre ans et demi, elle a acquis les connaissances de base dans le domaine agro-alimentaire (chimie, technologie etc.) et a découvert la complexité et la grande variété des vins, boissons de plus en plus appréciées en Mongolie, notamment par les jeunes adultes.

En 2017, Davaajav décide d’intégrer Bordeaux Sciences Agro afin d’approfondir ses connaissances en viticulture et en œnologie au travers d’une formation plus pratique. Le Master of Science Vineyard and Winery Management englobe l’ensemble de la filière vinicole : viticulture, production du vin, gestion d’une entreprise viticole mais aussi commercialisation. Lors de son cursus, Davaajav a eu l’opportunité de réaliser des voyages d’études à la découverte de nouveaux terroirs viticoles : Languedoc-Roussillon, Aix-en-Provence mais aussi Espagne et Italie.

Cette formation a été l’occasion de réaliser deux stages pratiques. Tout d’abord en France, au domaine de Château Olivier où elle a assisté le maitre de chai tout au long du processus de transformation. Le second stage a quant à lui été effectué en Mongolie pour le compte de World Wine, société importatrice de vins. Davaajav a réalisé une étude de marché sur la consommation de vins à Oulan-Bator.

Davaajav tire grande satisfaction de son expérience en France, notamment de s’être confrontée avec succès aux défis que présentait cette aventure : barrière linguistique et culturelle, connaissance limitée du vin au début de la formation. Elle a beaucoup appris sur l’agriculture en France et la production de vins dans les pays Européens et s’est également faite de nombreux amis de différents horizons. Aujourd’hui de retour en Mongolie, elle souhaite travailler sur son projet afin d’informer le public sur la culture et l’appréciation du vin et contribuer également dans le domaine de l’alimentation et de l’agriculture.

Dernière modification : 31/07/2020

Haut de page