Revue de presse du 2 novembre

Le service de presse et de communication de l’Ambassade de France en Mongolie propose, en français, une revue de la presse mongole. Les opinions et les jugements émis dans cette revue de presse ne sauraient engager la responsabilité de l’Ambassade de France en Mongolie.

JPEG

AMBASSADE DE FRANCE EN MONGOLIE

Revue de presse mongole du 2 novembre 2016
Cours de change officiel  : 1 EUR = 2 626.24 MNT (monnaie locale ¨tugruk¨)

La France dans la presse
- Selon le quotidien US, l’airbus A330-200 du Président de la République est équipé depuis peu d’un système de défense anti-missile. (US)

Actualité intérieure

Economie
Tous les quotidiens s’interrogent aujourd’hui sur la crise économique actuelle et sur ses potentielles solutions.


- Le quotidien ZGM publie un entretien du président de la commission parlementaire chargée d’élaborer la loi de finances pour l’année 2017, M. Ya. Sodbaatar. Ce dernier prône le recours à un prêt du Fonds monétaire international (FMI). Il affirme que les experts du FMI étudient actuellement l’économie mongole pour proposer d’ici une semaine le prêt le plus adapté à la situation. (ZGM)


- Le quotidien US interroge quant à lui un parlementaire du parti populaire révolutionnaire mongol (PPRM), M. O. Baasankhuu. Pour M. Baasankhuu, recourir à un prêt du FMI ou d’un pays étranger n’est pas la solution à la crise. Il appelle plutôt à améliorer les conditions d’investissement pour attirer les investisseurs étrangers. (US)


- Le groupe parlementaire d’opposition du parti démocrate mongol (PDM) a récemment organisé une consultation ouverte pour échanger sur les meilleures politiques budgétaires et monétaires à suivre pour sortir le pays de la crise. (ZGM)

Médias sociaux

« Les vaccins pour les animaux sont-ils nuisibles à l’homme ? »

La Mongolie compte environ 60 millions de têtes de bétail. Selon les derniers chiffres du ministère de l’agriculture, le secteur de l’élevage produit 250 000 tonnes de viandes et 400 millions de litres de lait par an. La santé humaine dépend donc directement de la consommation de ces aliments.
Selon cet article publié en ligne aujourd’hui, il existe cependant des doutes quant à la santé de ces animaux. 60% d’entre eux sont vaccinés tous les printemps et tous les automnes, les frais de vaccination étant généralement pris en charge par l’Etat. Pourtant, certains éleveurs abattent par besoin leur bétail sans attendre le délai minimum de trente jours suivant la vaccination.

Certains commentaires des internautes ont une visée informative : « Il est interdit de consommer la viande d’un animal vacciné 60 à 90 jours suivant la vaccination. Déjà, à l’époque socialiste, il fallait attendre une dizaine de jours après le déparasitage externe ».

Pour d’autres internautes, il s’agit là d’une attaque contre la réputation de la qualité de la viande mongole : « Ce sont des accusations très graves visant à diminuer la valeur de la viande mongole sur le marché ! » ; « Aucun ministre ne s’exprime pour démentir ces rumeurs et protéger la réputation de la viande mongole !  ».

Enfin d’autres internautes semblent rester plutôt indifférents : « De toute façon, on ne voit pas la différence entre une viande vaccinée et une viande qui ne l’est pas... ».

Vous pouvez également télécharger la revue de presse du 2 novembre 2016 en pdf ci-après :

PDF - 110.1 ko
Revue de presse du 2 novembre 2016
(PDF - 110.1 ko)

TJ : Tous journaux (année de fondation - tendance)
US : Udriin Sonin (1999-droite) ; UN : Unuudur (1996-gauche), UP : UB-Post (en anglais) (1996-gauche) ; ZM : Zuuny Medee (1999-PPRM) ; USh : Undesnii Shuudan (2007-indépendant)
MT : Montsame (2005), MM : The Mongol Messenger (1991) (en anglais), NM : Novosti Mongolii (1942) (en russe) (informations officielles)
ZGM : Zasgiin Gazriin Medee (Info du Gouvernement)

Sources - sites d’info : news.mn ; shuud.mn ; olloo.mn ; ikon.mn ; itoim.mn

Dernière modification : 04/11/2016

Haut de page