Risque sismique en Mongolie : se préparer et faire face

La Mongolie présente des zones de forte activité sismique dans sa partie occidentale et un risque élevé pour la capitale Oulan-Bator. Plusieurs failles sismiques entourent la capitale, dont deux à 50km, une à 35km et une à 15-20km. Les caractéristiques géologiques d’Oulan-Bator en font une zone à risque pour les séismes.

Selon l’Agence mongole de gestion des situations d’urgence (NEMA), une augmentation de l’activité sismique a été observée à Oulan-Bator entre 2005 et 2015, avec 10 397 séismes allant de 0,1 à 5,2 de magnitude. Au cours de ces dix années, trois séismes ont pu être ressentis par les habitants de la capitale.

Pourquoi et comment se préparer au risque sismique ? Une bonne préparation peut réduire les risques de blessures. Elle aidera surtout à alléger la pression psychologique et l’anxiété. Elle permettra aussi de subvenir à ses propres besoins et à ceux de ses proches, dans un environnement marqué par la pénurie de ressources énergétiques et alimentaires (ravitaillement des magasins incertain, eau, gaz, électricité et chauffage coupés, réseau téléphonique et internet indisponible).

En Mongolie, la préparation doit notamment être axée sur la résistance aux températures glaciales en cas de séisme en hiver.

Pour en savoir plus sur les gestes et attitudes à adopter en cas de séisme :

PDF - 88.3 ko
(PDF - 88.3 ko)

Carte des adresses d’urgence à Oulan-Bator :

PDF - 237.1 ko
(PDF - 237.1 ko)

Dernière modification : 13/02/2019

Haut de page